Rencontre dans l’ombre : Un guide et une séductrice aux désirs brûlants

Je m’appelle Vadim, un homme de 63 ans, d’origine asiatique, grand et mince, travaillant comme guide touristique dans une ville animée. Divorcé depuis longtemps, j’assume pleinement mes désirs et mes fantasmes les plus profonds. Ma particularité physique la plus notable est mon pénis de taille moyenne, légèrement courbé vers le haut et non circoncis.

Un soir, après une longue journée de travail, je me retrouve dans une ruelle sombre et étroite pour rentrer chez moi. C’est là que je la vois, une femme aux courbes généreuses, une véritable chaudasse aux gros seins qui attirent immédiatement mon attention. Elle est vêtue d’une tenue provocante qui met en valeur sa poitrine imposante et ferme, en forme de poire, avec des mamelons proéminents et des aréoles foncées.

Elle me regarde avec un sourire coquin et se rapproche de moi. « Tu as l’air d’avoir besoin de compagnie, » dit-elle avec une voix sensuelle. Ses mots et sa présence m’excitent instantanément. Je peux sentir mon chibre se durcir dans mon pantalon. Elle remarque mon érection naissante et passe sa main sur mon entrejambe. « Je vois que je t’excite, » dit-elle avec un sourire malicieux.

Je suis pris dans le moment, excité par la situation et par cette femme. Je me laisse séduire par ses gestes évocateurs et ses paroles suggestives. Elle commence à me caresser à travers mon pantalon, me faisant gémir de plaisir. « Tu as une belle queue, » dit-elle en me regardant droit dans les yeux.

Elle descend alors à genoux devant moi et sort ma bite de mon pantalon. Elle commence à me sucer, pompant ma queue avec ardeur. Ses lèvres chaudes et humides enveloppent mon membre, me procurant une sensation incroyable. Je peux sentir sa langue glisser sur mon gland, me faisant frissonner de plaisir.

Elle me pompe avec une telle expertise que je peux sentir mes couilles se resserrer. « Je vais jouir, » je gémis, mais elle ne s’arrête pas. Elle continue à me sucer, me faisant jouir dans sa bouche. Je peux sentir mon sperme chaud gicler dans sa gorge, elle avale tout, ne laissant rien gaspiller.

Mais cela ne s’arrête pas là. Elle se relève et m’embrasse, me laissant goûter mon propre sperme sur ses lèvres. Puis elle se retourne, se met en levrette et écarte ses jambes, me montrant sa chatte mouillée et son cul rond. « Baise-moi, » dit-elle avec un sourire coquin.

Je me place derrière elle, prêt à la pénétrer. Je peux sentir la chaleur émanant de sa chatte, me faisant encore plus exciter. Je prends ma queue dans ma main et la place à l’entrée de sa chatte. Je pousse lentement, me glissant en elle. Elle est si serrée et chaude, me faisant gémir de plaisir.

Je commence à la baiser, allant et venant en elle avec un rythme régulier. Je peux sentir ses mamelons durs frotter contre mon torse, me rendant encore plus excité. Je peux entendre ses gémissements de plaisir, me faisant accélérer le rythme.

Mais alors qu’elle commence à jouir, je sens une envie soudaine de la prendre d’une autre manière. Je me retire d’elle, la laissant haleter et désireuse. Elle se retourne vers moi, un regard interrogatif dans les yeux. « Tu veux quoi? » elle demande, sa voix tremblante de désir.

Je lui souris, mon chibre toujours dur et prêt. « Je vais te montrer, » dis-je, un sourire malicieux aux lèvres. Mais cela, c’est une autre histoire…Je lui souris, mon chibre toujours dur et prêt. « Je vais te montrer, » dis-je, un sourire malicieux aux lèvres. Je la prends par les hanches et la retourne, lui faisant face à la paroi froide et humide de la ruelle.

« Mets tes mains sur le mur, » je lui ordonne, ma voix rauque et pleine de désir. Elle obéit, s’appuyant sur le mur, son cul rond et ferme tendu vers moi. Je peux voir sa chatte mouillée et invitante, me faisant encore plus excité.

Je me place derrière elle, ma queue en main. Je la frotte contre son entrée, la taquinant. « S’il te plaît, » elle gémit, son corps se trémoussant contre moi. Je souris, aimant le contrôle que j’ai sur elle.

Je pousse en elle d’un coup sec, la faisant gémir de plaisir et de surprise. Elle est si serrée, sa chatte enveloppant mon chibre de manière exquise. Je commence à la baiser, allant et venant en elle avec force. Je peux sentir ses seins se balancer sous elle, ses mamelons durs frottant contre le mur.

Je la baise avec abandon, mes couilles claquant contre son clitoris à chaque poussée. Je peux sentir son jus couler le long de ma bite, me faisant glisser en elle encore plus facilement. Je peux entendre ses gémissements de plaisir, me faisant accélérer le rythme.

Mais je veux plus. Je veux la prendre dans tous les sens. Je me retire d’elle, la laissant haleter et désireuse. « Tourne-toi, » je lui ordonne, et elle obéit, se retournant pour me faire face.

Je la soulève, ses jambes enroulées autour de ma taille. Je peux sentir sa chatte chaude et mouillée contre mon chibre, me faisant gémir de désir. Je la pousse contre le mur, la soutenant avec mes mains sur ses fesses.

Je la pénètre à nouveau, la faisant gémir de plaisir. Je la baise avec force, mes mains serrant ses fesses fermes. Je peux sentir ses seins contre ma poitrine, ses mamelons durs frottant contre moi.

Je peux sentir mon orgasme approcher, mes couilles se resserrant. « Je vais jouir, » je gémis, mais je ne veux pas finir comme ça. Je me retire d’elle, la laissant haleter et désireuse.

Je la fais se mettre à genoux devant moi, sa bouche au niveau de ma bite. « Sucer, » je lui ordonne, et elle obéit, prenant ma queue dans sa bouche chaude et humide.

Elle me pompe avec expertise, sa langue glissant sur mon gland. Je peux sentir mes couilles se resserrer, mon orgasme approchant rapidement. « Je vais jouir, » je gémis, et elle accélère le rythme, me faisant jouir dans sa bouche.

Je peux sentir mon sperme chaud gicler dans sa gorge, elle avale tout, ne laissant rien gaspiller. Mais je ne suis pas encore satisfait. Je veux plus. Je veux la prendre dans son cul.

« Tourne-toi, » je lui ordonne, et elle obéit, se mettant en levrette devant moi. Je peux voir son anus serré, me faisant encore plus excité. Je prends ma queue dans ma main, la lubrifiant avec mon sperme.

Je la place à l’entrée de son cul, poussant lentement. Elle est si serrée, mon chibre à peine capable de pénétrer. Mais je continue à pousser, me glissant en elle lentement.

Je peux sentir son anus se resserrer autour de moi, me procurant une sensation incroyable. Je commence à la baiser, allant et venant en elle avec un rythme régulier. Je peux entendre ses gémissements de plaisir et de douleur, me faisant accélérer le rythme.

Je la baise avec abandon, mes couilles claquant contre son cul à chaque poussée. Je peux sentir son jus couler le long de ma bite, me faisant glisser en elle encore plus facilement.

Je peux sentir mon orgasme approcher, mes couilles se resserrant. « Je vais jouir, » je gémis, et cette fois, je ne me retiens pas. Je jouis dans son cul, mon sperme chaud giclant en elle.

Je me retire d’elle, la laissant haleter et désireuse. Je peux voir mon sperme couler de son cul, une vue qui me fait gémir de plaisir. Je me rhabille, la regardant se rhabiller à son tour.

« Merci, » dit-elle, un sourire coquin aux lèvres. « Merci, » je réponds, lui rendant son sourire. Je sais que ce n’est pas la fin. Je sais que je la reverrai, que je la baiserai à nouveau.

Je m’éloigne, laissant la chaudasse derrière moi. Je sais que j’ai satisfait mes désirs, mais je sais aussi que je en aurai toujours plus. Je suis un homme aux fantasmes profonds, et je sais que je les assouvirai

Publications similaires