Nuit de soumission : Fantasme BDSM d’une économiste métisse

Je me tiens devant le miroir, vérifiant mon apparence pour la énième fois. Ce soir, j’ai décidé de réaliser l’un de mes fantasmes les plus profonds, et je veux être parfaite. Mon corps athlétique, sculpté par des années de discipline sportive, est mis en valeur par une lingerie noire et rouge, qui contraste avec ma peau métisse. Ma poitrine moyenne, mais ferme, est mise en valeur par un soutien-gorge balconnet, tandis que mes fesses rebondies et fermes sont encadrées par un string en dentelle.

Je me sens déjà excitée, ma chatte est mouillée rien qu’à l’idée de ce qui va se passer ce soir. J’ai invité quelques amis qui partagent les mêmes fantasmes que moi, avec l’intention de réaliser l’un de mes plus grands fantasmes : un plan à plusieurs avec soumission et discipline. Je suis une femme qui assume pleinement sa sexualité débridée, et ce soir, je veux être leur salope, leur chienne, leur chaudasse.

Les premiers invités arrivent, et je les accueille avec un sourire coquin. Ils sont tous habillés en noir, respectant le dress code que j’ai imposé. Je leur offre un verre, et nous commençons à discuter, à échanger sur nos fantasmes, nos désirs, nos envies. Je sens l’excitation monter en moi, ma chatte est de plus en plus mouillée, et je me surprends à caresser mes cuisses, à jouer avec les bretelles de mon soutien-gorge.

Je décide de prendre les choses en main, et j’annonce à mes invités que je suis prête à réaliser mon fantasme. Je les regarde dans les yeux, un à un, et je vois le désir brûler dans leurs regards. Je me mets à genoux devant eux, et je leur dis : « Je suis votre salope ce soir. Faites de moi ce que vous voulez. »

Ils ne se font pas prier, et je me retrouve rapidement entourée de bites, de chibres, de queues qui se dressent devant moi. Je commence à les sucer, à les pomper, passant de l’une à l’autre avec gourmandise. Je sens leur chaleur, leur dureté, leur excitation, et ça me rend encore plus mouillée. Je suis leur salope, leur chienne, leur esclave, et j’adore ça.

Ils me font me mettre en levrette, et l’un d’eux me pénètre brutalement. Je sens sa bite dure s’enfoncer dans ma chatte mouillée, et je gémis de plaisir. Il me baise avec force, me claquant les fesses, me tirant les cheveux, et je me donne complètement à lui. Je sens un autre homme s’approcher de moi, et il commence à me doigter l’anus, me préparant pour une pénétration anale.

Je me sens pleine, remplie, utilisée, et j’adore ça. Ils me font changer de position, me couchant sur le dos, les jambes écartées, et ils continuent à me baiser, à me prendre, à me posséder. Je sens leurs couilles claquer contre moi, je sens leur sperme, leur foutre couler dans ma chatte, sur mon visage, dans ma bouche, et je me donne complètement à eux.

Je suis leur salope, leur chienne, leur chaudasse, et je réalise enfin mon fantasme. Mais la soirée est loin d’être terminée, et je sens que je vais encore prendre mon pied comme jamais auparavant. Je me donne complètement à eux, profitant de chaque instant de plaisir intense et de douleur exquise. Je suis leur salope pour la nuit, et j’adore ça.

La suite de cette histoire promet d’être encore plus chaude, plus intense, plus hardcore. Mais pour l’instant, je me concentre sur les sensations, sur le plaisir, sur l’excitation, et je me donne complètement à mes partenaires. Je suis leur salope, et je réalise enfin mon fantasme le plus profond.La soirée se poursuit et l’intensité ne fait qu’augmenter. Je suis toujours entourée de ces hommes avides de plaisir, prêts à assouvir tous leurs désirs sur moi. Je me sens comme une véritable déesse du sexe, une chaudasse prête à combler toutes les envies de ces mâles en rut.

L’un d’eux me prend par les hanches et me retourne brutalement, me forçant à me mettre à quatre pattes. Je sens son chibre dur se frotter contre mon cul avant de s’enfoncer dans ma chatte déjà bien mouillée. Il me baise avec une telle force que je dois me retenir pour ne pas tomber. Je gémis de plus en plus fort, sentant sa bite me remplir complètement.

« Tu aimes ça, salope ? » me dit-il en me donnant une claque sur les fesses.

« Oui, j’adore ça ! Baise-moi comme une chienne ! » lui répondis-je, totalement soumise à ses désirs.

Pendant qu’il me prend en levrette, un autre homme se place devant moi, me présentant sa queue bien dure. Je l’engloutis sans hésiter, savourant le goût de son gland sur ma langue. Je me sens comme une véritable cochonne, suçant un chibre tout en me faisant baiser par un autre.

Je sens une main se glisser entre mes cuisses, doigtant mon clitoris déjà bien excité. Je ne sais pas qui est le propriétaire de cette main habile, mais je m’en fiche. Tout ce qui compte, c’est le plaisir intense que je ressens en cet instant.

L’homme qui me pénètre depuis tout à l’heure se retire soudainement, me laissant avec un sentiment de vide. Mais ce sentiment ne dure pas longtemps, car je sens quelque chose de froid et lubrifié se poser sur mon anus. Je comprends tout de suite ce qu’il va se passer et je me prépare mentalement à encaisser ce nouveau chibre.

L’homme derrière moi commence à pousser lentement, permettant à mon anus de s’habituer à sa présence. Je serre les dents, sentant une douleur vive se propager dans mon fion. Mais cette douleur ne fait qu’augmenter mon excitation et je me mets à gémir de plus belle.

« Encule-moi ! Baise-moi le cul ! » criais-je, totalement possédée par le plaisir.

L’homme devant moi a l’air d’apprécier le spectacle, car il enfonce sa bite encore plus profondément dans ma gorge. Je sens sa main se refermer sur ma nuque, me forçant à pomper son chibre avec une intensité accrue.

Les deux hommes qui me pénètrent commencent à accélérer le rythme, me faisant subir une véritable double pénétration. Je sens leurs bites se cogner à l’intérieur de moi, créant une sensation unique et intense. Je suis leur salope, leur chienne, leur chaudasse, et je prends un pied incroyable.

Les gémissements et les cris de plaisir remplissent la pièce, accompagnés par le bruit des corps qui s’entrechoquent. La sueur coule le long de mon corps, accentuant la sensation de chaleur qui m’agite. Je suis au bord de l’orgasme, et je sais que je ne vais pas pouvoir résister longtemps.

Soudain, je sens les deux hommes se crisper, se vidant dans un râle de plaisir. Leur sperme chaud remplit mon cul et ma chatte, coulant le long de mes cuisses. Je jouis à mon tour, submergée par une vague de plaisir intense.

Mais la soirée n’est pas encore terminée. Les autres invités sont impatients de prendre leur tour et de profiter de mon corps. Je me fais baiser dans toutes les positions possibles, encaissant les coups de bites avec une avidité

Publications similaires